Soutenir l’action pédagogique des lieux de mémoire

Parallèlement à son engagement dans les domaines de l’histoire et de la mémoire, SNCF accorde une grande importance aux projets éducatifs, à destination des jeunes en particulier. Au-delà de l’enseignement sur les crimes contre l’humanité et génocides perpétrés durant la Seconde Guerre mondiale et depuis 1945, il importe de prévenir de futures tragédies en éduquant les jeunes à la citoyenneté et en les sensibilisant aux signes précurseurs d’intolérance et de haine de l’autre qui se développent autour d’eux. Pour ces raisons, SNCF finance les activités pédagogiques organisées dans des lieux de mémoire.

SNCF et le Mémorial de la Shoah

La SNCF soutient le Mémorial de la Shoah depuis presque vingt ans.

En 2002, par une décision en Conseil d’administration, la SNCF décide de soutenir la rénovation des bâtiments du Mémorial. Le bâtiment restauré présent le Mur des Noms où sont inscrits les noms, prénoms et dates de naissance des Juifs de France déportés par les nazis.

En 2010, la SNCF signe un partenariat quadriennal avec le Mémorial et devient entreprise partenaire principale du Mémorial. La convention porte essentiellement sur l’engagement de SNCF aux côtés du Mémorial pour le développement de l’ensemble des activités pédagogiques menées par l’institution. Le Mémorial apporte son expertise aux recherches historiques que mène la SNCF sur son histoire pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le Mémorial a pour mission la transmission et l’enseignement de l’histoire de la Shoah, la réflexion sur les circonstances dans lesquelles un tel crime a pu être possible. Il contribue ainsi à l’éducation des jeunes générations contre toute forme de racisme, d’antisémitisme et d’intolérance. Pour cela, il a développé depuis de nombreuses années des actions de sensibilisation des scolaires et des enseignants.

Pour les élèves du primaire et du secondaire, une centaine d’ateliers pédagogiques sur la Shoah et le génocide des Tsiganes sont organisés chaque année. Des visites guidées incluant la découverte du Mémorial de la Shoah ou la visite d’autres musées comme la Maison des enfants d’Izieu ou bien d’institutions telles que les Archives nationales sont également proposées. En fonction des projets pédagogiques élaborés par les enseignants, les élèves peuvent rencontrer un témoin de la Shoah, travailler sur un document historique ou étudier un témoignage filmé.

Des projections de films sont également organisées qui sont suivies de rencontres avec des historiens, des témoins ou encore des réalisateurs de films.

SNCF soutient également l’organisation de « parcours de mémoire », incluant la visite de lieux de mémoire de la région parisienne et des voyages à Auschwitz-Birkenau.

Parce qu’ils sont les premiers relais de la connaissance de l’histoire et du travail de mémoire, SNCF soutient également les programmes de formation des enseignants dispensés par le Mémorial sur place ou dans les différentes académies, de même que les voyages d’étude en France et à l’étranger.

Enfin, suite à un accord de partenariat signé en mai 2017, SNCF et le Mémorial de la Shoah ont créé un lieu de mémoire au sein de l’ancienne gare de voyageurs de Pithiviers (Loiret), inauguré en 2021.

Site du Mémorial de la Shoah : http://www.memorialdelashoah.org/

SNCF partenaire du Camp des Milles

SNCF apporte son soutien à l’action pédagogique proposée par le site-mémorial du camp des Milles  (Bouches-du-Rhône) en offrant depuis 2012 la gratuité du déplacement en train pour les classes qui viennent visiter ce site. Réalisé sur l’emplacement de l’ancien camp, ce musée d’histoire et des sciences de l’Homme est aussi un lieu citoyen, résolument tourné vers l’enseignement de la fraternité, le vivre ensemble et le respect de l’autre. Il apporte des clés pour comprendre comment les discriminations, le racisme, l’antisémitisme et tous les extrémismes peuvent mener au pire et prépare à l’action au présent contre l’intolérance.

Ouvert en septembre 1939 au sein d’une tuilerie située entre Aix-en-Provence et Marseille, le camp des Milles vit passer entre 1939 et 1942 plus de 10 000 internés originaires de 38 pays. La plupart avaient fui le totalitarisme et les persécutions. En août et septembre 1942, le gouvernement de Vichy organisa la déportation de plus de 2 000 hommes, femmes et enfants juifs vers Drancy et Rivesaltes. Ils furent ensuite déportés vers Auschwitz.

Site du Camp des Milles : http://www.campdesmilles.org

SNCF partenaire de l’United States Holocaust Memorial Museum (Washington D.C., États-Unis)

Le Musée du Mémorial de l’Holocauste des États-Unis (United States Holocaust Memorial Museum, USHMM), inauguré en avril 1993 à Washington D.C., est à la fois un mémorial érigé en souvenir des millions de personnes assassinées pendant la Shoah et un institut de documentation et de recherche sur l’histoire de la Shoah. L’USHMM a acquis une renommée internationale et accueille chaque année deux millions de visiteurs.

SNCF a conclu en 2015 un partenariat de cinq années avec cette institution pour soutenir ses activités pédagogiques à destination des étudiants et du grand public. En 2012, l’entreprise lui remet une copie numérisée de ses archives historiques. En décembre 2017, le nom de SNCF est inscrit sur le Mur des donateurs du Musée.

Pour en savoir plus (site en français) :
Site de l’USHMM : https://www.ushmm.org/fr
Histoire de l’USHMM : https://encyclopedia.ushmm.org/content/fr/article/history-of-the-united-states-holocaust-memorial-museum